--
.



* PÁGINAS Y AGENDAS

 
News - Noticias -todo sobre Radiohead


The King of Limbs


Radiohead en Paris 10 junio 2008 - Fotos por Laurence Boisnard


'In Rainbows',número uno en UK 
RADIOHEAD - In Rainbows (Disc 2) por Juan Gallardo Comentario
Los maravillosos colores del arco iris
por Juan Gallardo - IndyRock # 


AMNESIAC, letras, datos
KID A | letras |comentarios
Hail to the thief , LETRAS EN ESPAÑOL

Daydream Festival en Barcelona Fotos directo +"Off Computer" /12 /6 /08
Radiohead en el Foro del Sol / México
Crónica de un concierto muy esperado Por Alejandra Hidalgo
Radiohead en Río de Janeiro / Brasil
Radiohead abre el Quilmes / Argentina
28,000 personas ven a Radiohead en Chile
Galerías >100


Fotos directo giras
1994 / 1997 / 1998 / 2000 /2001 / 2002

Radiohead en  México /  Brazil / Argentina 
.
Radiohead * 
Archivo histórico * Hemeroteca * Archive * datos

Tour 03- Nimes, France Texto y Fotos Laurence Boisnard - IndyRock


Fotos: Laurence Boisnard - IndyRock



setlist: Nimes 14-07-03 /there there /2+2=5 /lucky /talk show host /scatterbrain /national anthem /backdrifts /kid a /my iron lung /sail to the moon /no surprises /where i end and you begin /go to sleep /exit music /a wolf at the door /paranoid android /idioteque / after the gold rush/everything in it's right place / i will /the gloaming /bones /the tourist /sit down. stand up /karma police / fake plastic trees 


Nimes, France (14-07-03) a été excellent ! Excellent accueil du public francais (après d'après ceux qui y étaient, un public italien parfois pas accueillant). Il y avait 12000 spectateurs dans les arènes combles. Et un impressionant parterre devant la scène complet et compact. Le groupe était souriant et heureux de cet accueil, puisqu'ils ont fait un troisième rappel (fake plastic tress). de nouveau, Radiohead avait choisi un superbe cadre pour jouer avec les arènes, ou pluôt l'amphitéâtre romain. Bien qu'ils n'aient pas arrêté de tourner depuis le mois de mai, Ils étaient en grande forme et souriant. Thom avait toujours une superbe voix, qui imposait un silence respectueux au 12000 spectateurs quand il chantait en solo "I will" ou les parties calmes de "Exit Music" par exemple. 

Un grand frisson a aprcouru les arènes pour "Exit music" tous étant suspendu à la voix puis à la musique du groupe. "The gloamimg" a évoluée depuis les premières version des concerts de mai, d'une version plus carrée, elle a évoluée vers un espace libre pour l'improvisation. Le solo de Jonny sur le final de "Go to sleep" est toujours aussi délirant, et peut-être encore plus hier soir. Mais il n'y a pas que Jonny et Thom, et tout le groupe délivre une interprétation parfaite. La section rythmique, Colin et Phil, font des merveilles, notament sur "Where i end and you begin".

Dans un lieu aussi grand, il y avait des fans, des personnes qui connaissait, des personnes qui voulait voir ce que c'était, et des personnes qui passaient par là car on disait que c'était l'événement local, mais au vu de la réaction tout au long du concert et léxplosion finale d'enthousiasme, Radiohead ont certainement conquis de nouveaux adeptes. Et c'est dommage que depuis quelques années, ils se refusaient à jouer dans de grandes salles ou de faire plusieurs dates en France, car au vu de l'avant-goût donné à Nîmes de ce que peut être la réception du public francais, on peut espèrer quíl ne bouderont plus la France et qu'ils reviendront bientôt pour de vrai dates. (Laurence Boisnard)



Bon, j'ai envie de mettre tout ça "papier" histoire d'avoir une trace de cette
soirée. Ce fut pour moi l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur concert de
Radiohead que j'ai vu jusqu'à maintenant. Et tout ça grâce à vous tous qui étiez
là-bas ce soir là. Vous avez mis une ambiance terrible. Le groupe en a été très
touché, ça c'est bien vu, et ça faisait un plaisir fou de voir Thom si heureux.

Il a fait une très grosse chaleur ce jour là et voir certains de vous déjà assis
devant l'entrée à 10h30 m'a fait halluciné. Je ne sais pas comment vous avez
fait pour résister toute une journée sous ce soleil. Bravo pour ce courage (ou
cette folie) J'aurais voulu faire comme vous car j'avais vraiment très très
envie d'être tout près de la scène pour profiter au maximum de ce concert. Pour
les voir de très près, pour être à 100% dans l'ambiance. Mais je n'avais pas le
courage de rester 10 heures sous ce soleil à attendre l'ouverture des grilles.
On est donc rentré alors que les arènes étaient déjà bien remplies mais on a
trouvé des bonnes places dans les gradins à gauche de la scène, à mi-hauteur. Je
n'arrêtais pas de regarder la fosse en bas et je me disais "vas-y descends, tu
les verras mieux en bas, de plus près, tu vas le regretter si tu n'y vas pas",
etc... Mais j'ai pesé le pour et le contre et je me suis dis que je les verrais
peut-être mieux un peu en hauteur dans les gradins. Et je ne l'ai pas regretté
car c'était la folie dans la fosse, la sécurité devaient arracher les gens de la
foule, ça tombait comme des mouches, c'était
affolant. Je vous enviais et vous plaignais à la fois.

Low était sympathique. Des morceaux très planant, et l'alliance de la voix du
chanteur et de celles la batteuse et de la femme au clavier était superbe. Et
puis il y a eu l'intervention des intermittents du spectacle, et la ponctuation
du public à leur discours. C'était bien sympa, on vous soutient à fond. Et le
reggae est arrivé, et à un peu duré, l'impatience du public se faisait sentir de
plus en plus. Les Olas étaient du plus bel effet, c'est terrible ce que ça peut
donner des milliers de personnes à l'unisson.

Et puis on les as vu arriver derrière la scène, les lumières se sont éteintes,
l'intro (blue bird fly?) a retenti, l'émotion est monté d'un coup. Ma première
surprise et ce qui a aussi donné une dimension assez forte à ce concert fut la
tenue et l'aspect général de Thom. Moi qui suis énormément nostalgique de
l'époque de The bends et des petits concerts, de Thom et des ses coupes délires,
j'ai un peu eu l'impression d'un retour en arrière tout à coup. Il avait l'air
d'avoir 10 ans de moins.
Plus de barbe qui assombrit son visage, et j'ai bien l'impression qu'il a à
nouveau teint ses cheveux d'un blond légèrement roux. Il était coiffé un peu en
hérisson comme à l'époque de The bends. Il portait un t-shirt long sans manche
qui lui donnait un peu le look d'un fan de hard-rock, surtout avec les poignets
en coton noir.

La setlist est toujours un peu la même mais avec certaines chansons qui
diffèrent comme Kid A, que j'entendais je crois pour la première fois en live,
et dédicacée à notre "Bastille day", si je me souviens bien J'étais assise et
j'avoue que ça me démangeais énormément de me lever pour danser, mais je ne
voulais pas gêner les personnes derrière moi. Je le ferai finalement pour
Backdrifts qui était mieux réussie qu'à Montreux et qui à la première écoute de
Hail To The Thief était ma préférée. Je ne peux pas m'empêcher de bouger sur la
musique de Radiohead et encore moins en live. La puissance qu'ils dégagent en
concert est phénoménale et me transporte littéralement. Je dois me retenir car
sinon je secoue la tête et le corps dans tous les sens et je ne vois plus ce qui
se passe sur scène.  Ce concert était magnifique. Le son, les lumières. Thom qui
prenait un plaisir évident à être là avec nous. Colin dans son coin qui
trépignait sur certaines chansons en anticipation des accélération du rythme.
Phil que je ne voyais pas très bien, mais qui est un batteur terrible. Jonny qui
semblait parfois électrocuté par sa guitare tellement il entrait en transe. Et
Ed très zen, trop peut-être.

L'enthousiasme du public était tel que alors qu'ils se mettaient en place pour
Everything in its right place, (je crois car Jonny était accroupis devant son
rack d'effet) les applaudissements sont montés, montés au point qu'ils n'ont pas
pu commencer tout de suite leur chanson. On voulait leur dire qu'on les aimait,
que c'était intense, magnifique. Jonny a regardé la foule et secoué la tête en
faisant "non" c'est pas possible un tel accueil, sont fous.  Thom avait déjà du
mal à partir sur Everything in its rigth place, et cela c'est confirmé sur Fake
Plastic Trees. J'avais envie d'hurler "Don't leave! Not yet please". Que ça
continue encore et encore, toute la nuit. Ne pas arrêter ce moment d'intenses
émotions. J'avais les larmes aux bords des yeux. Cette chanson est tellement
magnifique mais son interprétation ce soir était peut-être la plus intense que
j'ai entendue. J'étais figée. Complètement perdue à l'écoute de la guitare et de
la voix de Thom, perdue dans la contemplation de chacun. Je prenais un maximum
d'images et de sons car je savais qu'ils ne reviendraient pas une fois de plus.
Et que ce dernier "encore" n'était déjà pas prévu et qu'ils l'avaient fait
poussés par nos applaudissements, nos hurlements, notre envie d'en avoir encore
un peu plus.

Thom a eu du mal à partir. Il nous regardaient tous, nous étions debout, hurlant
et applaudissant. Ils étaient heureux et émus je pense. Thom devant, nous
regardant, le sourire aux lèvres et plein les yeux. Colin s'est approché de lui
en passant ses bras autour de lui et en lui disant quelque chose à l'oreille.
Des instants magique. Une nuit magique. Et puis un dernier "au revoir" (Thom
aura été très loquace en français ce soir) et ils sont partis. C'est fini.
 

Le public continue à les réclamer mais je sais qu'ils ne reviendront pas. Les
lumières, trop fortes, trop dures, s'allument. Et le reggae emplit à nouveau les
arènes. C'est trop fort, trop tôt. J'ai envie de ne plus bouger, de regarder la
scène avec les derniers accord de Fake plastic Trees qui résonnent encore dans
ma tête, dans mon coeur. Le retour sur terre est un peu dur. C'est mon dernier
concert pour le moment. C'est trop dur, j'en veux encore. Je veux encore les
voir plusieurs soirs de suite. Encore. S'il vous plait.

Merci à Radiohead pour cette musique extraordinaire, dans le sens littéral du
terme. Cette énergie époustouflante sur scène. Cette générosité à nous donner
tout ça et ce plaisir évident à recevoir en
échange tout notre enthousiasme à vous écouter et vous voir là devant nous.
Merci à vous tous, vous avez été un public délirant, qui a rendu ce concert
intense, beau et magique. Ce fut formidable. Merci à tous. A très bientôt
j'espère.
 

Nataly

 



VÍDEOS DE DIRECTOS
Archivo histórico de IndyRock Magazine



News - Noticias -todo sobre Radiohead
GALERÍA DE FOTOS * RADIOHEAD * DIRECTOS
TEMAS CON TABS en IndyRock * Radiohead

.


--
 
Copyright IndyRock ©
TODOS LOS DERECHOS RESERVADOS:
Queda prohibida la reproducción, distribución, puesta a disposición, comunicación pública y utilización total o parcial, de los contenidos de esta web...
Leer más y Política de privacidad
 
Contenidos informativos
Agenda de conciertos
Concursos
Noticias
Productoras
Tablón de anuncios... y + Más

Revista electrónica creada en 1997
Home * Portada
Servicios publicitarios
Créditos | Qué es IndyRock
info@indyrock.es

Naturaleza  y divulgación científica
waste.ideal.es
Dirección y edición
waste@diarioideal.es